samedi 18 février 2017

Amour


« Mon troisième amour était un nain.
- Je t'aime, je t'aime, je t'aime ! chantait-il en passant près de moi, fumant une pipe qui répandait une horrible odeur de fumée noire.
Il avait de très grands pieds. Ses cheveux frisés cachaient un oeil bleu. Pourquoi l'aimais-je alors qu'il sentait mauvais et qu'il était, en plus, très méchant ? Rien ne justifiait, à l'époque, notre amitié qui était très mal vue. De trente ans mon aîné, il avait neuf enfants et une femme qu'il avait trouvée, sans papiers d'identité, dans un terrain vague. Il est vrai qu'il jouait bien du violon et qu'il connaissait le nom de toutes les étoiles mais rien ne justifiait la fascination qu'il exerçait sur moi quand il passait dans la rue au volant d'une automobile bleu foncé, avec un chien jaune qui aboyait sans arrêt à toute personne qui le saluait. »

(Silvina Ocampo, J'ai aimé dix-huit fois...)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire