dimanche 7 janvier 2018

« Hablara un día »


« Esta incomprensión, que nos ha producido dolores inmensos, cercó el camino de desdichas, y no solamente veían un peligro en nosotros los fascistas, a los que tratabamos como se merecieron, sino que los que se llaman antifascistas y gritan su antifascismo hasta enroquecer. Este odio que se tejió a nuestro alrededor, dio lugar a choques dolorosos, el mayor de los cuales, por lo canallesco, hace asomar a la boca el asco y llevar las manos a apretar el fusil, tuvo lugar en plena Valencia, al disparar contra nosotros "ciertos antifascistas rojos". Entonces... ¡ bah !... entonces debimos haber acabado con lo que ahora esta haciendo la contrarevolución. 

La Historia que recoge lo bueno y lo malo que los hombres hacen, hablara un día. »

(Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1937, par un «incontrôlé» de la colonne de fer)

***
« Cette incompréhension, qui nous a causé des peines immenses, a bordé notre chemin de malheurs ; et non seulement les fascistes, que nous traitons comme ils le méritent, ont pu voir en nous un péril, mais aussi bien ceux qui se nomment antifascistes et crient leur antifascisme jusqu'à s'enrouer. Cette haine qui fut construite autour de nous donna lieu à des affrontements douloureux, le pire de tous en ignominie, qui fait monter le dégoût à la bouche et porter la main au fusil, eut lieu en pleine ville de Valence, lorsque ouvrirent le feu sur nous d'"authentiques rouges antifascistes". Alors... bah ! alors il nous faut conclure sur ce que maintenant la contre-révolution est en train de faire.

L'Histoire qui recueille tout le bien et tout le mal que les hommes accomplissent, parlera un jour. »

(Traduction : Alice Becker-Ho et Guy Debord, Champ Libre, 1979)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire