mardi 20 janvier 2015

Le cauchemar de Jean-claude Juncker

Athènes, quartier d'Exarchia, 25 janvier 2015...


– Ça y est, chéri : je suis prête ! Allons voter pour Syriza et transformer enfin la Grèce en cette dictature anarchiste-communiste mâtinée de féminisme ultra-radical dont nous avons toujours rêvé, qui terrorisera les marchés, les flics et la bourgeoisie du monde entier !
 – Déjà, mon ange ? Mais tu sais bien que les bureaux de vote ne ferment qu'à 19 heures...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire