dimanche 10 décembre 2017

C'était mieux avant

                                                          Hazan-NTM : 1-0             

« Mon cerveau fume, j'ouvre les yeux 
Les faussaires sont partout 
Oui, ces individus qui crachent seulement sur Le Pen 
Et entretiennent le même style de haine 
Du genre complètement manipulé 
Par des pseudos suppôts de prophètes 
Le décalage est certain 
Mais, maltraitant le bâtard 
Qui se dit blanc, qui se dit beur, qui se dit noir 
NTM est l'impact sans aucun sens du tact 
Se déjouant de toute attaque 
Des ennemis de la liberté 
Fils de pute qui réfutent et se butent 
Dans les préjugés dépassés » 
(Suprême NTM, Saint-Denis, 1990)


« Il y a dix ans, dans la même réunion qu'aujourd'hui, si on avait dit "blanc", les gens auraient cassé le mobilier. » 
(Éric Hazan, café Le Lieu Dit, 17 mars 2016) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire