vendredi 10 août 2018

En non-mixité libérale


Ci-dessus, de droite à droite : Booba, Kaaris, Geoffroy Roux de Bézieux, Yassine Belattar, Muriel Pénicaud, Rokhaya Diallo, Sylvie Tissot, Benjamin Griveaux, Sihame Assbague, Laurent Joffrin, Alexandre Benalla.

jeudi 9 août 2018

mardi 7 août 2018

dimanche 5 août 2018

Bim Bam Job


mardi 31 juillet 2018

Soumaïla Sacko, présent !


L'appel (suite)



« Le (fromage et) dessert ne peut plus croître : il est partout. »

(Thierry Marx, Morceaux choisis)

lundi 30 juillet 2018

« C'est ici que les avis divergent »




« La circoncision, tailler la moustache, raser/enlever les poils pubiens, couper les ongles des pieds et des mains ainsi que l'épilation des poils sous les bras font partie des devoirs de chaque musulman, écrit le Conseil central islamique suisse. Et d'ajouter : "Mis à part le fait de tailler la moustache, tous les autres points s'appliquent aussi aux femmes. La question est de savoir si la circoncision est également un devoir pour la femme comme elle l'est pour l'homme. C'est ici que les avis divergent." »

(Le Matin, Suisse, 19-02-2018)

dimanche 29 juillet 2018

Aucune importance, c'était des Nègres !


Rappel : bananier ou pas, le capitalisme est toujours par principe un système viable, qui ne présente que des avantages. Les nihilistes, ce sont uniquement ses adversairesÉtant donné, c'est l'évidence, que «l'argent n'est pas raciste» (Yassine Belattar).

Lune sanglante

Lune de sang (éclipse lunaire totale), 
vue de Canberra, Australie. 
Photographie : Mathieu Legros, 27 juillet 2018.

Hier soir. Évocatrice éclipse. Entre la Lune et le Soleil «s'intercale» la Terre (en réalité, c'est la Lune qui tourne, et entre là dans l'ombre de cette dernière). Plus de lumière, en principe, pour rendre la Lune visible. Et cependant, la réfraction atmosphérique des rayons solaires frappant la Terre provoque malgré tout un éclairement spécifique de notre satellite lunaire, la tirant des ténèbres : un éclairement de sang. Les lumières du cosmos : mélange fantasmatique (mobile ou dialectique) de grand jour, de nuit et de sang. Eclipse of Reason, de Max Horkheimer, date de 1947. Seule la raison rendra le compte adéquat de ses propres éclipses nécessaires. Seules la ronde des planètes, la course des astres et de l'univers infini, toujours prévisibles, régulières, cycliques, et offertes comme telles à l'observation et la maîtrise humaines, offrent le goût du sang et de ses jouissances réelles.  


vendredi 27 juillet 2018

Votre morale (et la nôtre)


Un maître de Ju-jitsu brésilien nous disait, voilà bien longtemps, qu'il n'y avait aucune différence à ses yeux entre paresse physique et paresse intellectuelle. La même indistinction pourrait-elle s'appliquer au courage ? Nous avons une pensée, ce jour, pour Oksana Chatchko, et les FEMEN ou ex-FEMEN en général, également odieuses aux gauchistes mainstream clérico-compatibles, aux fascistes et aux obscurantistes de tout bord. Nombre d'options politiques et sociales des FEMEN ne sont pas les nôtres. Mais nous admirons, invinciblement, ce courage féminin qui est leur, à contre-courant des morales mortifères, et qui cristallise en beauté. Elles sont du bon côté du manche, du bon côté de l'humanité, et voilà tout. Il n'est pas d'absolu. Pas de juste absolu. Il n'y a que des médiations humaines. Salut, Oksana.

mercredi 25 juillet 2018

L'appel

(Trouvé chez les Enragés)

« Il faudra deviner dans la virilité testostéronée du mâle indigène, la part qui résiste à la domination blanche. (...) Le mâle indigène défendra ses intérêts d'homme. Sa résistance sera implacable : "Nous ne sommes pas des pédés !" »

(Houria Bouteldja, Les Blancs, les Juifs et nous, éditions de la Fabrique)

lundi 23 juillet 2018

Spécial Étai


Ne laissez pas une bête seconde d'inattention gâcher la magie des vacances. Il fait chaud, c'est vrai, on se relâche, et c'est la porte ouverte. Pourtant, la vigilance, sur le sable brûlant aussi, ça peut être une attitude hyper-fun au quotidien. Les sollicitations permanentes des fâcheux ordinaires n'expliquent pas tout. Sus au laisser-aller, sus à la facilité. Entraînons-nous dans les mises en conditions suivantes (attention, les exemples peuvent être désarçonnants ! C'est précisément le but) :

Fig. 1. Réactions appropriées : Fuite (terrain lourd), Mae-geri précédé ou non de : coup de coude, crachats, rires gras

Fig. 2. Réactions appropriées : Coups de coude, suivis ou non de Mae-geri, passage dans le dos, étranglement, accompagnés éventuellement de : crachats, rires gras et incrédules.

Fig. 3. Réactions appropriées : écartement brutal et simultané des deux bras, position de la croix, montée, juji-gatame, nécessairement ponctué de crachats (estimer la direction du vent et bien relever la nuque), de rires gras et d'une dernière remarque sarcastique du genre : Je suis un lecteur quotidien du Moine Bleu, connasse (pour les filles et non-binaires : adapter).

Fig. 4. réactions appropriées : retrait rapide du buste et des jambes, prise immédiate du dos, accompagné - ce serait bien - de morsures (pas de rires gras, donc, dans ce cas précis, ni même de crachats au sens propre du terme), d'une belle série de coups de dos de poing, suivis de sa finalisation orthodoxe.  

Voilà, les amisEs. C'est tout pour aujourd'hui. En espérant vous avoir aidé via nos tuto somptueux. Profitez bien de la life. Et n'oubliez jamais de penser, même en vacances. La pensée impliquant, bien entendu, en toutes saisons, la plus extrême intolérance aux petits enquiquinements quiquiqui nous empêchent de kiffer la vibe.


dimanche 22 juillet 2018

Waiting


« Ce que sera un jour l'homme fait aussi, dès à présent, partie de lui. Potentiellement, du moins. »

(Ludwig Feuerbach, L'essence du christianisme)

vendredi 20 juillet 2018

Indifférents


« Du côté des étudiants, en revanche, et a fortiori des lycéens "parcoursupisés", c’est peu dire que la mobilisation fut faible ; elle n’agita que quelques bataillons égarés plus ou moins obstinés à occuper ou à bloquer leurs facs avec la conviction mimétique de faire mouvement. Ce qui, au vu de leurs faibles forces, semblait pour le moins présomptueux. Là où, pour un temps, la performance fut couronnée de succès, l’esprit de mai 68 y souffla dans ses prolongements postmodernes, différencialistes, particularistes au point d’y noyer le "tous ensemble" du moment dans la perspective régressive de la séparation que cultivent à loisir des post-gauchistes culturalistes suffisamment déconstruits pour confondre le projet émancipateur avec leurs délires, de non-mixité "raciale" par exemple. Ce fut notamment le cas à Tolbiac et à l’EHESS, dans une indifférence quasi-générale, il est vrai, mais plutôt tolérante. Comme si, sur le marché de la post-contestation étudiante, tout était par avance admissible : le désert de la critique et la critique du désert. À condition que le tout – thèse et antithèse – se colore d’une vague radicalité dans l’entre-soi de l’outrance. L’indifférencié de l’excès est probablement un signe des temps. »

(Freddy Gomez, D'une printanière "insugence")

On retrouvera ce beau texte, et tous les autres, tirés de l'excellent blogue À contretemps : ICI ! 

jeudi 19 juillet 2018

The Macron Men (2) : Tartes-à-la-pelle

Above : 
Alexandre Benalla, high-ranked member of the Emmanuel Macron's close-knit guard (here improperly dressed as an official cop), beating up fiercely a young lad that was peacefully protesting over French President 's policy, Paris, 1st of May 2018. Champions du Monde, man...