lundi 21 janvier 2019

Un enragé

Ah ben bravo Bernard, c'est malin d'écrire des trucs comme ça ! 
On chiale, nous, maintenant...

« Gauchistes et contestataires ne sont pas les marionnettes d'un complot international. Fils naturels de notre société ils naissent du pourrissement des conformismes, du vieillissement des routines et des morales (...). Les gauchistes et les autres se révoltent parce qu'ils savent qu'on ne peut rien changer au long des voies élimées et bouffonnes des carcans politiques. Par la violence et l'ironie, ils récusent le système tout entier, son enseignement et sa culture, son organisation sociale et son ordre policier (...). Si les cris ne s'accordent pas encore, chaque Français est individuellement un rebelle. »

(Bernard Kouchner, 1970)

samedi 19 janvier 2019

A quiet day in Paris




And, as usual now : huge weekly demonstrations in various other big, average or little french cities like Bordeaux (7000 people in the streets today), Toulouse (nearly 10 000), Marseille (3000), Lyon (3000), Caen, Montélimar, Valence, Nantes, Toulon, Foix, Rennes (see the video below), Nevers, Roanne, Montceau-les-Mines, Dijon (where the demonstrators, during a couple of minutes, broke into the local jail to show noisy support to their Gilets Jaunes incarcerated fellow comrades), Forcalquier (where some chaps nearly succeded in breaking into the Home Secretary's private apartment), Clermont-Ferrand, Avignon, Béziers, and so on...

When is it gonna end ? desperatly ask our pathetical bourgeois right-wing masters, from one week-end to another...
We don't know that.
We hope it never ends.
Till the things get done.

Colloque sentimental

Acte X

Bien disposé

« Notre démocratie meurt de l'absence de cohérence. »
(Emmanuel Macron, 4-05-2017)

jeudi 17 janvier 2019

La vie


« La vie elle-même, chez un individu comme dans la société, est la cause de toutes les frustrations, répondit Angelica. La vie était dure et cruelle, et ceux qui voulaient vivre devaient aussi devenir cruels et durs. La vie est pleine de remous et de tourbillons ; ses courants sont violents et destructeurs. Les êtres sensibles, ceux qui hésitent à faire mal, ne peuvent y faire face. Il en va de l'homme comme de ses idées et de ses idéaux. Plus ils sont raffinés, plus ils sont humains, plus tôt ils meurent du choc de la vie. " Mais c'est bel et bien du fatalisme, protestai-je. Comment pouvez-vous concilier cette attitude avec vos positions socialistes et votre conception matérialiste de l'histoire et du développement humain ? " Angelica expliqua que la réalité russe l'avait convaincue que la vie, et non les théories, dicte le cours de l'expérience humaine. " La vie ! La vie ! m'écriai-je avec impatience, qu'est-ce sinon ce que le génie de l'homme lui accorde ? Et à quoi servent les efforts humains si une puissance mystérieuse appelée la Vie peut les réduire à néant ? " Angelica répondit que nos efforts n'avaient en vérité pas de sens particulier, sauf que vivre signifiait lutter, tendre vers quelque chose de meilleur. »

(Emma Goldman, Vivre ma vie)

mercredi 16 janvier 2019

Sciences et vie junior

Un problème d'appareil (idéologique d'État) ? 
- Abonnez-vous à la revue Période.

« Quel rapport entretient le socialisme scientifique de Marx et Engels avec la philosophie ? Aucun, répond le marxisme vulgaire, et il ajoute que c'est précisément par le nouveau point de vue matérialiste scientifique que le vieux point de vue idéaliste philosophique est entièrement réfuté et surmonté. Toutes les idées et les spéculations philosophiques se révéleraient ainsi n'être que des élucubrations irréelles et sans objet qui hantent encore plus d'une tête comme une sorte de superstition, étant donné que la classe dominante a un intérêt très factuel et terrestre à leur persistance (...). Il suffit de se mettre devant les yeux toute cette attitude scientifique à l'égard de la philosophie dans toute sa médiocrité, comme nous avons justement essayé de le faire pour reconnaître tout de suite qu'une telle solution du problème philosophique n'a pas la moindre chose à voir avec l'esprit du matérialisme dialectique moderne de Marx. »

(Karl Korsch, Marxisme et philosophie

Du détournement

Millénariste en peau de gilet (détail)

« Le nazi n'a même pas inventé la chanson avec laquelle il séduit. Pas même la poudre avec laquelle il fait ses escroqueries. Le terme de Troisième Reich lui-même a une longue histoire, authentiquement révolutionnaire. Le nazi ne fut pour ainsi dire créateur que dans les détournements à tous les prix qui lui permirent d'utiliser des mots d'ordre révolutionnaires à des fins contraires, qui lui permirent, avec les bêtises minables des tables d'habitués les plus reculées, de mettre à profit l'éclat obscur de mots anciens et de donner une certaine patine à la révolution qu'il faisait semblant de faire. »

(Ernst Bloch, Héritage de ce temps)

mardi 15 janvier 2019

Le grand débat

Ci-dessus : un responsabilisé de fraîche date, Bordeaux, France, 2019.

« Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent. »

(Emmanuel Macron, Normandie, 15-01-19)

In for a riot in Israël


Y a pas à dire : la oï ! pro-sioniste, y a que ça de vrai !
Et check le gilet jaune qui passe...

Wunderbach


Freedom

lundi 14 janvier 2019

Tu veux voir une grosse merde altermondialiste ? Tiens : regarde !

 Livrer un gauchiste en cavale à un État proto-fasciste sans que ce dernier lui ait rien demandé, fallait le faire. Moralès l'a fait. Chapeau bas. 


Compris, maintenant, les résidus modernes de tiers-mondistes indigénistes décoloniaux ? Qu'il pilote un État bolivarien ou juste une start-up éthique orientée, à son échelle, vers la transition équitable éco-socialiste, un bon altermondialiste est un altermondialiste mort. Ou à tout le moins, qui ferme sa gueule.

dimanche 13 janvier 2019

French police working



(Bordeaux, France, 12-02-2019)

French police working

This is what Emmanuel Macron's thugs do...
And you still don't get it ? : 
why this general uprising's been going on 
all over the country for two months now ?

(La Rochelle, France, 12-01-2019)

samedi 12 janvier 2019

La galette


vendredi 11 janvier 2019

Bien s'hydrater

We are the Mods !

Sorry, Paul...

jeudi 10 janvier 2019

Je ne vois pas l'intérêt


« Il ne faut pas opposer les gens. On a besoin plus que jamais de réconciliation. Je ne vois pas l’intérêt de dresser les riches contre les pauvres, ils sont complémentaires. »

(Olivier Babeau, membre de l'Institut Sapiens (sic), plateau de l'ORTF, janvier 19)

SS Lazio



Terrorisme


(Source : Secretnews.fr)

mercredi 9 janvier 2019

mardi 8 janvier 2019

Voire


« Si chaque instrument, en effet, pouvait, sur un ordre reçu, ou même deviné, travailler de lui-même, comme les statues de Dédale, ou les trépieds de Vulcain, qui se rendaient seuls (dit le poète) aux réunions des dieux ; si les navettes tissaient toutes seules ; si l'archet jouait tout seul de la cithare, les entrepreneurs se passeraient d'ouvriers, et les maîtres, d'esclaves. »

(Aristote, Politique)

Vers l'Acte 9, morray

dimanche 6 janvier 2019

La même sous un autre angle (on s'en lasse pas)

Yesterday in Paris

Tu m'étonnes !


Ci-dessus : M. Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement Macron et secrétaire d'État auprès du premier ministre, tenant (d'une main ferme et résolue) son dernier ouvrage intitulé Salauds de Pauvres

Rappelons que le bureau parisien de M. Griveaux a été attaqué hier en début de soirée, au cours de l'acte 8 des Gilets Jaunes. La porte dudit bureau a été défoncée à l'aide d'un engin de chantier préalablement volé, puis incendiée.

M. Griveaux a dû être évacué en catastrophe par ses officiers de sécurité.


La preuve en images :

(Above : Yesterday's attack of 
the Government's Spokesman's 
- Secretary of State Benjamin Griveaux's - Office,  
by the French Gilets Jaunes, Paris)

À l'anglaise (8th round)



France’s gilets jaunes movement has continued its national action for an eighth successive weekend with demonstrations across the country. In Paris, there were violent clashes between police and protesters attempting to reach the Assemblée Nationale, the lower house of parliament on Saturday. Riot police forced demonstrators back using teargas after coming under a hail of projectiles. A restaurant boat on the Seine was set alight along with dozens of scooters and motorbikes. On the Boulevard Saint Germain in the centre of Paris, tourists looked on as a group of protesters, most of whom were not wearing the eponymous yellow vests, blocked the street with a barricade made of rubbish bins, barriers and Christmas trees from a nearby market, which they set alight.

(The Guardian, 5-1-2019)

jeudi 3 janvier 2019

En toute illégalité


mercredi 2 janvier 2019

Réussir sa vie


1

« Que nous dit la philosophie ? Que tout être a une forme qui le définit, et qu'il doit adopter. Nous savons tous ce qu'est un bon fauteuil ou un grille-pain efficace. Nous les disons per-formants, au sens où leur forme est achevée et fonctionne correctement. Selon Aristote, il en va de même pour les êtres vivants, à ceci près qu'ils réalisent eux-mêmes leur forme ; et que celle-ci n'est pas produite par l'homme, mais inscrite d'avance dans un ordre naturel et fini — le Cosmos. En passant de la graine à l'arbre, de la larve à l'insecte, de l'enfant à l'homme, la Nature, en quelque sorte, se donne à elle-même rendez-vous. Autrement dit, elle réalise sa puissance. Réussir vient de l'italien riuscire, qui signifie "aboutir", "avoir une issue" et dérive du latin exire, que nous traduirons par "sortir". Cette sortie de soi vers soi est un accomplissement qui rend les êtres naturels heureux.
Mais tous les êtres vivants n'ont pas le même potentiel. Un homme n'est pas une huître. Ni un lapin. Il a, dans l'ordre animal, une forme précise, qui lui est destinée. Il a des pouvoirs spécifiques : la capacité de délibérer, c'est-à-dire de peser les raisons d'agir ; la faculté de contempler et de comprendre, sans instinctivement réduire sa perception des êtres au plaisir, ou au confort qu'il pourrait en tirer ; mais aussi la capacité de parler, de délibérer avec d'autres hommes, afin de construire un monde où l'humanité puisse reconnaître l'actualisation de sa puissance.
Pour réussir sa vie, il ne suffit donc évidemment pas de vivre. Il faut croître jusqu'à sa forme accomplie, en suivant le rythme que l'orchestration cosmique impose à notre instrument particulier. Inversement, rater sa vie revient à multiplier les discordances, les couacs monstrueux (...).

(L'homme n'est pas une huître, détail)

2

Les Romains appelaient dignitas la fonction publique (politique, judiciaire, militaire, etc) qu'exerçaient les citoyens. Cette fonction était à la fois un honneur et une charge. Un honneur en tant que promotion ; une charge en tant que position à tenir (...).
Par analogie, on peut considérer l'identité humaine comme étant une dignité  : une fonction à exercer, qui est naturelle, et non plus sociale. Cette fonction est siamoise : elle consiste, d'une part, en la réalisation par l'homme de ses possibilités propres, qui font sa grandeur par rapport aux autres animaux ; d'autre part, en ce que cette réalisation relève de sa responsabilité. Donc : 1. L'homme est fait pour penser, c'est en lui une puissance naturelle. 2. L'actualisation de cette pensée est à sa charge, il en est responsable ; autrement dit, réfléchir et oeuvrer ne sont pas des actes instinctifs, spontanés : ils exigent un apprentissage, puis un exercice délibéré.
La dignité de l'homme ne réside donc pas dans sa forme achevée, ni dans sa liberté, mais dans l'achèvement de sa forme par l'usage de sa liberté. L'un ne va pas sans l'autre. Ni "le meilleur des mondes" sans errance. Ni l'errance pure sans volonté de se perfectionner.
Ainsi, la possibilité de rater sa vie constitue pour moitié la dignité de l'homme. Anéantir ce droit reviendrait à transformer une vie réussie en succès inévitable. Au lieu de se réaliser librement, l'homme serait fabriqué. Sa mise en forme, entièrement prévue, et produite sans sa volonté, serait celle d'une Rolex. Certes radieuse, mais au poignet de quel Méphistophélès ? »

(Yann D'all Aglio, Une rolex à 50 ans, A-t-on le droit de rater sa vie ?)

La pulsion de mort vous souhaite une bonne année 2019


Vienne la paix, devant l'océan. Vienne le sentiment océanique à retrouver et cultiver, avec ses angoisses adéquates, à regarder fixement ; vienne l'amour très simple et triste qu'on ne devrait cesser de lui vouer, à ce sentiment-là. Puissiez-vous enfin, cette nouvelle année, cesser de vouloir vous réaliser, de prétendre vouloir prendre forme de vie. Gloire aux sublimes puissances empêchées par principe, aux bonheurs utopiques entrevus, l'espace d'un instant déchirant, comme belle chose impossible. Viennent le silence et le calme lucides : la fin de l'activité imposée, par quelque tyran que ce soit. La pulsion de mort est vérité, elle est subversive, elle est notre amie qui danse et tourne autour de nous, en cercles concentriques. Elle est délicate, elle nous prévient, elle nous aura avertis, elle nous aura laissé le temps de nous préparer. Elle aura été correcte, y a pas à dire. Il n'y a rien d'autre à réfléchir que cette occasion concédée, dans le froid de l'hiver et les langueurs d'été.