vendredi 17 mars 2017

Je marche pas (question de dignité)


« Une attitude qui exclurait la possibilité d'opposer au prolétariat lui-même ses véritables intérêts et par là ceux de la société tout entière, et qui s'orienterait en fonction de la pensée et des états d'esprit de la masse, tomberait elle-même dans la dépendance absolue de l'ordre établi. L'intellectuel qui se borne à proclamer, dans une attitude de vénération religieuse, la créativité du prolétariat et se satisfait de s'adapter à lui et de l'idéaliser, ne se rend pas compte que toute fuite devant l'effort de pensée théorique - effort que la passivité de son esprit le pousse à éviter -, ainsi que devant une opposition momentanée aux masses, à laquelle sa propre pensée pourrait le conduire, rend ces masses plus aveugles qu'elles ne le sont par la force des choses. Sa propre pensée est un facteur dynamique et critique de leur évolution. Le fait que cette pensée se subordonne totalement et dans tous les cas à la situation psychologique de la classe porteuse du potentiel et de l'idée révolutionnaires conduit l'intellectuel ainsi défini au sentiment euphorisant d'être lié à une puissance colossale, et l'incline à l'optimisme professionnel. Si, dans des périodes de grave défaite ouvrière cet optimisme est ébranlé, bien des intellectuels sont exposés au danger de tomber dans un pessimisme social et un nihilisme aussi profonds que leur optimisme était exagéré. Ils ne supportent pas que la pensée précisément la plus actuelle, celle qui saisit le plus profondément la situation historique présente et qui est en même temps la plus riche d'avenir, ait pour conséquence d'isoler et de réduire à leurs propres forces ceux qui l'élaborent.»

(Max Horkheimer, Théorie traditionnelle et théorie critique)

5 commentaires:

  1. Bonne saucisse, Moine, d'autant qu'émise dans le Kaîros, rapport à la procession dominicale qui vient. N'empêche, pour une amélioration, ma lecture y projette deux substitutions : "individu" à la place d'"intellectuel", ce qui impose de changer "professionnel", vu la caractérisation de ce qui est assujetti à l'optimisme (et à son contraire), "poétique" ferait l'affaire.
    On aura remarqué qu'en un demi-siècle le sujet révolutionnaire s'est dupliqué en ersatz sociétaux, mais que le militant demeure hypnotisé par son Surmoi – que celui-ci ait l'allure statuaire de Stakhanov ou celle désinvolte de Sammy Davis Jr.
    Le militant ne manque pas d'intelligence, il manque d'humour. Il ne sait pas ce que c'est que d'être sérieux.
    Bien à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que le camarade "intellectuel" Max ne resta pas lui-même exempt de casseroles, tout comme son poto Théodor.
      Casseroles pour casseroles, du moins, cette ratatouille-là n'est point aussi indigeste que l'infâme surgelé françaoui post-moderne.
      A toi, de même.

      Supprimer
  2. You will never walk alone mon cher Moine.

    les âmes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I know. Thanks. Et pour vos asticots, aussi !

      Supprimer
  3. Belle critique de l'intellectuel, mais moi je manque d'inspiration, bises lurent diox.

    RépondreSupprimer