jeudi 1 mai 2014

Pas de pétrole, mais des idées (éthiques)

Publicité d'inspiration néo-hégélienne de droite, à en croire son concept central supérieur (autrement dit : son slogan du haut), lequel n'est point l'oeuvre personnelle de M. Cucinelli, en dépit du talent semble-t-il encyclopédique de ce dernier (voir plus bas). Campagne lancée en septembre 2012 dans un supplément culturel prestigieux du Monde, journal éthique français.
 
«La barbe de trois jours savamment taillée, un look juvénile chic, une cravate grise mais un pantalon à grandes poches latérales, Brunello Cucinelli tranche avec ses pairs du patronat italien, dont il ne partage pas les passions coûteuses. Il ne se concède que deux semaines de vacances par an avec sa femme et ses deux filles, ne possède pas de villa sur la côte, de yacht ou d'avion privé. Et s'il finance une équipe de foot, c'est celle de Castel Rigone, son village natal, qui joue en division amateurs. Maniant la philosophie comme Monsieur Jourdain la prose, il cite avec enthousiasme saint François d'Assise, Hadrien, saint Paul, Marx, Obama (dont il a commandé un buste en marbre de Carrare), Sénèque ou Kant, dont il fait sienne la maxime : Le ciel étoilé au-dessus de ma tête et la loi morale au fond de mon coeur.»

(Le Point, 16 juin 2011)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire