vendredi 27 novembre 2015

Sondage


Bonjour !

À votre avis, la débilité actuelle de la conflictualité sociale en France relève-t-elle :

1) de la volonté de Dieu ?

2) du sionisme international, et notamment de son action souterraine, diffuse et continue ?

3) du développement pour l'heure encore insuffisant des forces productives, dans un contexte international de compétitivité accrue entre blocs impérialistes rivaux ?


4) de la répression de l'État républicain bourgeois, rigoureusement assimilable à celle de la milice française des années 1942-43 ?

5) de l'effondrement contemporain de toute conscience de classe prolétarienne, directement lié aux coups de butoir conjugués de l'idéologie religieuse nihiliste, d'une part, et de la bêtise crasse militante gauchiste, d'autre part, impropre à rien saisir de stratégique, c'est-à-dire d'utopique, au-delà de sa fébrilité activiste au jour le jour ? 


6) de la perte des vraies valeurs (travail, famille, patrie, etc) ?

7) d'autres facteurs (préciser) ?

8) sans opinion

(Transmettre les réponses au Moine Bleu, lequel, aussitôt, les communiquera à son tour aux Imbéciles de la République).



8 commentaires:

  1. Pour ne froisser personne, et suivant l'avis du père Benoit, qui prêche le lundimatin, j'opterai pour la réponse 1.

    RépondreSupprimer
  2. "La volonté de Dieu, cet asile de l'ignorance", écrivait Spinoza…

    La réponse 5 me semble mieux appropriée aux idées de ce cher Moine, mais je ne comprends pas bien la proposition 6 : le service public de la Poste est déjà suffisamment laminé comme cela, pourquoi accabler encore ces pauvres facteurs ?

    RépondreSupprimer
  3. Réponse 10 : de la quasi impossibilité de trouver de nos jour une bonne chemise bien résistante

    RépondreSupprimer
  4. Je vais faire comme au loto : miser sur plusieurs numéros pour tenter de chopper la cagnotte. Alors on va dire :

    4 - 5 - 7 - 8.

    J'ai bon ?

    RépondreSupprimer
  5. Oh le cureton! T’exagère quand tu dis que l’extrême gauche n'a pas de vision stratégique, il y en a une, ça s'appelle "les régionales"!

    RépondreSupprimer
  6. Oh l'anonyme !
    ça, c'est finement observé !

    RépondreSupprimer