jeudi 13 décembre 2018

Indispensable


14 commentaires:

  1. Vous vous croyez encore dans les années 70 ? Vous l'avez pourtant lu à l'époque, mais pas compris apparemment: "les théories sont faites pour mourir dans la guerre du temps". En d'autres mots, ce qui pouvait être vrai hier ne l'est plus aujourd'hui, et réciproquement. Comme si le terrorisme des BR était semblable au terrorisme actuel des jihadistes ! Epargnez-nous ce complotisme de comptoir que vous partagez avec Soral et ses semblables. Déjà ce pauvre Sanguinetti nous avait ressorti sa grille de lecture du "terrorisme et de l'Etat" pour analyser l'attentat du Bataclan. Son logiciel était resté bloqué en 77. On mesure aujourd'hui sa pertinence ! Désolé, le Moine mais d'habitude vos réflexions ont un peu plus d'étoffe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui parle de complot ? Qui vous parle de conspiration ? Debord et Sanguinetti, sans doute. Pas nous. On vous cause seulement de crétins religieux qui viennent bousiller une situation conflictuelle de classe, opportunément. Des crétins dont cela restera toujours la mission historique de bousiller ce genre de situations, n'en déplaise aux millénaristes de caniveau, adeptes de "religions des pauvres". Point barre. Même pas la peine de les payer, ces abrutis, de les employer, de les stipendier. Et donc, pas de complot. Merci de nous prêter des affinités soraliennes. Tout cela fleure bon la bienveillance, à plein nez. Rengainez donc vos bons ou mauvais points. Et contentez-vous de nous lire. Ce sera déjà bien.

      Supprimer
    2. Regardez de nouveau votre détournement publicitaire: qui a des problèmes de révolte sociale ? Le Macron constipé sur la photo. Il décide donc de prendre le médicament que la publicité suggère. Votre image suppose bien une intention: la mise en scène du jihad va régler ses problèmes de révolte sociale.
      Vous ne voyez pas où se situe le problème de lisibilité ? Dans une période de conspirationnite aigüe ne voyez-vous pas la nécessité de ne pas jouer sur les ambiguïtés ?

      Supprimer
    3. Macron "constipé" ? On n'y avait pas pensé. Sa sale gueule réjouie (par ce qui vient de se passer à Strasbourg) nous suffisait amplement. Merci de VOTRE suggestion (fort intéressante).

      ps : c'est pas un service public d''' éducation politiquement-correct ici.On n'est pas là pour éduquer les gens. On n'a pas de responsabilité de "lisibilité", ni de mission historique particulière. Contrairement à Soral ou, visiblement, à vous.

      Supprimer
    4. Une dernière précision, ducon : dans les années 1970, on avait autre chose à foutre que lire Debord ou Sanguinetti : on avait 5 ans au max, vieux crouton.

      Supprimer
  2. Plutôt que de jouer la forfanterie post-situ innocente, demandez plutôt à vos lecteurs comment ils ont compris votre photomontage. Ne renversez pas les rôles: ce que je décris plus haut n'est pas MA suggestion, mais la vôtre, c'est à dire celle portée par l'ironie dont vous usez. Vous dites ne pas avoir de responsabilité de lisibilité. Ah bon ? Vous considérez donc que le fait de ne pas avoir de "mission historique" vous autorise à écrire n'importe quoi sans souci de l'intelligibilité de votre propos. Dont acte: vous n'êtes pas là pour éduquer les gens. Je vois votre conception de la bienveillance. Elle se résume à cet entre-soi: on rigole entre nous, on se comprend, de toute façon tous les autres sont des cons qui ne comprennent rien ! Et bien moi ça ne me fait pas rire ce deuxième (ou troisième) degré qui se prétend plus intelligent qu'il n'est et se revendique de l'esprit "politiquement incorrect" des ricaneurs universels, ce pseudo-humour qui se prend un peu trop au sérieux.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. patlotch le rebelle17 décembre 2018 à 21:16

      C'est trop nul ce que vous faites, le moine bleu, vous êtes vraiment trop le gardien du temple hétérosexiste mâle qui comprend rien aux structures décoloniales et au communisme effecteur d'identité qu'on défend avec nos amis anciens fonctionnaires territoriaux à la retraite subversive amateurs de cadavres exquis et poètes fan de jazz radical, je vous pisse à la raie, tiens, tous autan qu'on est sur notre forum actif révolutionnaire !

      Supprimer
    2. patlotch que tout le monde il s'en fout de ma face17 décembre 2018 à 21:18

      euh communisme "effaceur" d'identité, je voulais dire (quoique c'est joli aussi comme ça mais bon je me comprends...)

      Supprimer
  4. franchement, moi Patlotch, je n'y suis pour rien depuis des mois dans vos tourments narcissiques. Si je ne suis pas cet "Anonyme" mais comme je l'ai écrit quelque part, ça fait du bien

    allez, bonne continuation, pour ce que vous aurez éclairé de vos'Lumières' ce qui se passe depuis un mois, Dieu, Allah, Yahvé, Bouddha, etc. et le Grand Autre vous remercient

    t'inquiète pas, bouffon, je me dégage toujours de moi-même où c'que ça pue donc tant

    RépondreSupprimer
  5. patlotch lepoète maudit17 décembre 2018 à 22:06

    Et pis en plus bouffon si tu nous emmerdes encore hardcore cocore, toi et ton ami schizosophe on te recoupera les roustons-ton-ton façon sourire kabyle comme la jolie photo qu'on qu'on qu'on avait mis une fois sur not super forum actif décolonio décolognôle, et ce sera notre strange fruit à nous qu'aimons rien tant que pend les blancs que pend les blanc han han (poésie moderne)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ben alors, Patte-louche ! Déjà bourré à 22 heures zéro six ? Faut tenir la décolognôle ! enfin, tout de même ! Pas pu se retenir vingt-six minutes ?

      J'ai suivi votre ânonymitié avec les post-althusseriens à moitié avoués auxquels vous tentez (quel beau moment interruptus pepère de réconciliation !), désormais, de vendre une soupe verte, après la racisée et parce qu'ils avaient bu la gender non générique. Ça manquait au kaléidoscope.

      J'avais cru un temps que vous aviez effectivement fendu votre ancien site avec votre opinel. L'épandage de votre moi, sur le site ultérieur, est plutôt rigolo parfois.

      Z'y avez été mignon à informer le peuple de la culture Internet du peuple dont il s'abreuvait déjà pour vous placer au centre de la théorie à la place de RS et de dndf-qui-dit-qu'il-n'est-TC en diffusant vos doutes empathiques (“Maïstro”, c'est la section blanche, ou non "racisée”, de la composition ?), mais votre certitude d'“avoir fait la démonstration magistrale que théoriser au fil de la lutte est possible”.

      Je vous avais proposé de fendre opinellement votre site, pas vos choses. Quelle violence numérique, et curieusement mélaninée (votre strange fruit à vous !?), ad hominem ! Vous voilà vengé de son “ami schizosophe”. Bra-vo ! Vous avez gagné à Second Life ! Game over.

      Supprimer
  6. "Quelque part, ça fait du bien. Un peu tout ce qu'on aurait envie de lui dire..."

    RépondreSupprimer